Peu de temps après notre arrivée à Gairloch, nous sommes allés visiter le jardin tropical d'Inverewe (non loin de la petite ville de Poolewe). Ce jardin, qui se trouve sur le bord de Loch Ewe, a été créé par Osgood Mackenzie et sa mère, Lady Mackenzie of Gairloch. Ce coin des Highlands s'appelle Wester Ross. Du point de vue de la latitude, ce jardin est plus proche de l'Arctique que Saint-Pétersbourg et une bonne partie du Labrador, et se trouve sur l'une des côtes les plus venteuses du monde. En 1863, à vingt ans, Osgood Mackenzie (né en Bretagne) se trouve à la tête du domaine. La création de son jardin est fondée sur deux influences : les jardins à terrasses à l'italienne et les forêts de pins écossais de son enfance. Il plante donc 100 acres de forêt, particulièrement des pins écossais et scandinaves ainsi que tous les arbres possibles (bouleau, sorbier, chêne, hêtre, aulne, pins corses et autrichiens) afin de protéger le jardin du vent. Au moment de sa mort, en 1922, Inverewe était internationalement connu pour sa collection de plantes provenant des hémisphères nord et sud. Derrière l'abri des arbres, Osgood Mackenzie a en effet profité de la douceur hivernale procurée par la fin du Gulf Stream pour planter une végétation très diversifiée. Aujourd'hui, Inverewe Garden appartient au National Trust écossais.

RSCN02052009_08_27  RSCN02042009_08_27

DSCN00572009_08_27  DSCN00602009_08_27

DSCN00582009_08_27  DSCN00632009_08_27

DSCN00642009_08_27  DSCN00682009_08_27

DSCN00652009_08_27  DSCN00672009_08_27

DSCN00702009_08_27  DSCN00752009_08_27

DSCN00772009_08_27  DSCN00802009_08_27