La nuit du 9 au 10 février fut rude en raison de la tempête. Le bateau bougeait beaucoup. Un rythme de vagues, sept à la suite qui font tanguer le bateau et deux autres qui le font rouler. Difficile, dans ces conditions, de résister au mal de mer. Des 75 passagers à bord (en été, le bateau peut en transporter 540), peu de monde pour apprécier le dîner de fruits de mer et de poissons, encore moins de personnes dans la cafétéria, dans le salon des trolls ou le lounge. Bateau désert avec seuls le personnel de bord qui soit visible.

A KJOLLEFJORD (où le bateau s'est arrêté vers 17:45), la neige tombait en rafales :

Kjollefjord_3   Kjollefjord_5

 

A BATSFJORD, l'arrêt m'a permis de remettre de l'ordre dans mon estomac quelque peu secoué. Il faisait nuit noire et j'ai pris des photos (en chemise de nuit et pantalon) à toute vitesse. Il n'y avait personne d'autre que moi - bien sûr - sur le pont...

 

Batsfjord_4   Batsfjord_6

 

Batsfjord___le_10___1h